Présentation de la Marche Nordique

Présentation de la Marche Nordique

20 février 2019 Non Par Régis Alderweirelt

La marche nordique nous vient de Finlande. Cette technique est apparue dès le début du 20éme siècle sous le nom de « sauvakävely ».

La marche nordique est dérivée du geste des skieurs de fond qui s’entraînaient l’été en marchant et en se propulsant avec des bâtons de ski pour entretenir leur condition physique et la puissance de leur musculature.

Cette activité physique de marche avec des bâtons a fait l’objet de publications en 1990 comme étant une activité de remise en forme pour tous, sous le nom de « Power Walking ».

En 1997 en Finlande, une association a entrepris d’étudier cette activité physique et a baptisé ce sport « Nordic Walking ».

En 1998, « Nordic Walking » est introduit avec succès en Suède, en Norvège, Danemark, Suisse, Allemagne et Autriche.

En 2000 est créée INWA « International Nordic Walking Association » destinée à définir précisément la « Nordic Walking » de par le monde.

Les effets de la Marche Nordique :

Pratiquer la Marche Nordique dans une association fait du bien.

Le milieu associatif convivial développe le lien social.

Les muscles se renforcent : les cuisses, les bras, le dos, et même les abdominaux.

Le capital osseux est stimulé par les contractions et relâchement des muscles, et par les vibrations occasionnées par les pas et les bâtons.

Les articulations s’assouplissent, particulièrement les épaules et les hanches sollicitées par des mouvements très amples.

Les hanches, les genoux, les chevilles, la colonne vertébrale, sont mobilisés et soulagés par la poussée sur les bâtons.

Le cœur se fortifie et autorise progressivement des efforts plus intenses.

La circulation sanguine s’améliore, le cœur devient capable de battre plus vite, et reçoit la contribution des plantes de pieds et des mouvements de mains.

La respiration s’organise, la posture dégage la poitrine, l’effort appelle l’oxygène, la respiration se fait plus ample, plus efficace, les capacités d’oxygénation progressent.

La dépense énergétique augmente d’environ 40% par rapport à la marche normale avec moins de fatigue. La silhouette s’affine, les cellules musculaires remplacent progressivement les cellules graisseuses.

L’équilibre et la coordination s’améliorent, des automatismes symétriques sains se rétablissent.

La conjugaison de tous ces effets positifs conduit le pratiquant à ressentir rapidement du bien-être, à changer de posture et d’allure, à affiner sa silhouette, à constater la réduction et même la disparition de certaines douleurs, à améliorer la qualité de sa vie.

Voici deux liens pour comprendre et apprendre la Marche Nordique

https://www.youtube.com/watch?v=b4BGVe9puis

https://www.youtube.com/watch?v=5GuWLZAVvVI